2017, la présidentielle des conflits d'intérêts

Les 5 principaux candidats à l'élection présidentielle cumulent au moins 52 conflits d'intérêt, potentiels ou avérés. C'est la conclusion d'un rapport que nous avons diligenté pour lever le voile sur les interférences entre les intérêts publics et les intérêts privés de François Fillon, Benoit Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Ce document inédit, que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien ci-dessous, recense les conflits d'intérêt impliquant les candidat-e-s, des membres de leurs équipes de campagne et des entreprises.


Si tous ne sont pas concernés de la même manière et au même degré,
 cette campagne n'en restera pas moins celle des «affaires» et des conflits d'intérêts.

Cliquez ici pour lire le rapport: "Les conflits d'intérêt, grands vainqueurs de cette présidentielle 2017"




À quelques jours des élections, SumOfUs tenait à faire le point sur cette question et à soumettre un certain nombre de recommandations pour construire une démocratie plus juste, plus égalitaire et plus transparente.


Vous le savez, SumOfUs est une organisation indépendante qui ne soutient ni n'appelle à voter pour aucun parti. Si nous sommes bien convaincus que les dynamiques collectives sont davantage vectrices de changement que les promesses de candidats, nous vous appelons toutefois à n’apporter vos suffrages qu’aux candidats qui prennent de sérieux engagements sur la question des conflits d’intérêts. La publication de ce rapport s'inscrit ainsi dans la continuité d'un travail visant à contrebalancer le pouvoir grandissant des entreprises et leur influence sur la vie publique. Nous espérons qu'il nourrira le débat et qu'il permettra à chacun de se faire sa propre opinion.



Plus d’informations