Commission européenne

Le message doit maintenant être clair : mettez fin au glyphosate en Europe

Le message doit maintenant être clair : mettez fin au glyphosate en Europe

314 453 signatures
185 547 signatures jusqu’à 500k
Mise à jour du 6 juin 2016 : Une fois de plus, le pouvoir du peuple fait barrage aux projets toxiques de Monsanto. Grace à nos efforts et à ceux de nos partenaires, la Commission Européenne vient d'essuyer un nouvel échec dans sa tentative intéressée de faire réautoriser provisoirement le glyphosate -- principe actif cancérogène du RoundUp de Monsanto -- par les États membres.

La liste des pays qui font barrage à la réhomologation du glyphosate ne cesse de s'allonger, réduisant de plus en plus tout espoir de majorité pour Monsanto et ses alliés bruxellois. 

Alors que l'autorisation du glyphosate arrive à échéance le 30 juin prochain, la Commission européenne prendra sa décision finale dans deux semaine et pourrait bien imposer une réhomologation de force. C'est pourquoi nous devons -- PLUS QUE JAMAIS -- nous mobiliser et faire front face à Monsanto.

 Exigez que la Commission cesse de faire le sale boulot de Monsanto et compagnie en abandonnant pour de bon la proposition de réautorisation du glyphosate.


Nous venons d’envoyer un puissant message aux multinationales du toxique comme Monsanto et à leur pesticide «cancérogène» favori : le glyphosate. Le vote européen prévu ce jeudi 19 mai qui devait normalement donner un nouveau feu vert au glyphosate a encore été annulé à la dernière minute suite à l’immense mobilisation qui a poussé des pays comme la France, l’Allemagne et les Pays-Bas à ne pas soutenir cette proposition de la Commission.   


Il y a encore à peine une semaine, beaucoup d’observateurs pensaient que la partie était déjà pliée et que nos voix ne feraient jamais le poids face au lobbying gigantesque de l’industrie agro-chimique. Nous l’avons pourtant fait, et cet exploit renforce encore plus notre mouvement !


C’est la deuxième fois en quelques semaines que la Commission européenne se voit obligée d’annuler le vote face au manque de soutien des Etats membres. L’institution désespère désormais de ne pouvoir renouveler dans les temps l’autorisation du glyphosate qui expire le 30 juin. Grâce à la somme de nos voix, Monsanto s’apprête vraisemblablement à accuser une lourde défaite.  


Mais la Commission souhaite tenter le tout pour le tout et va probablement encore demander un nouveau vote la semaine prochaine. Nous devons donc redoubler d’efforts afin que la Commission entende une bonne fois pour toute notre message : l’Europe ne veut plus du glyphosate !


Signez la pétition et faites passer le message pour en finir une bonne pour toute avec le glyphosate.


Un porte-parole de la Commission a prévenu vendredi que «si aucune décision n’était prise avant le 30 juin, le glyphosate ne sera plus autorisé en Europe et les Etats membres devront retirer du marché tous les produits contenant ce pesticide». Une Europe sans glyphosate est donc à portée de main!


Le mois dernier, les Eurodéputé-e-s ont appuyé une interdiction du glyphosate dans les espaces verts comme les parcs et les terrains de jeux, preuve que la classe politique commence à comprendre les dangers du pesticide préféré de Monsanto. La Commission tente pourtant un passage en force en ne tenant aucunement compte de ces inquiétudes sur le glyphosate -- alors que des scientifiques indépendants ne cessent de sonner l'alarme pour que nous interdisions complètement ce pesticide classé «cancérogène probable» par l'OMS afin de prévenir la contamination de notre nourriture, de notre eau et de notre sol.


Mardi dernier, nous avons remis notre pétition de 222 000 signatures venant de toute l’Europe au gouvernement des Pays-Bas. Les parlementaires qui ont reçu la pétition étaient frappés de constater sur leur téléphone que le compteur des signatures ne cessait de grimper. A la fin de la journée, 50 000 personnes avaient en effet ajouté leurs voix pour mettre fin au glyphosate. Plus de 44 000 membres de SumOfUs en Allemagne ont également unis leurs voix pour que le gouvernement Allemand fasse aussi barrage au pesticide classé «cancérogène». Et il semble que nos efforts aient payé puisque que les Pays-Bas ET l’Allemagne ont finalement décidé jeudi dernier de ne pas soutenir la proposition de la Commission -- alors que ces deux pays avaient annoncé il y a quelques semaines qu’ils allaient voter en faveur d'une réautorisation du glyphosate !

Cela fait deux fois de suite que les Etats membres refusent de soutenir la dangereuse proposition de réautorisation du glyphosate de la Commission. Il est temps pour la Commission de comprendre que l’Europe ne VEUT PLUS du glyphosate. C’est aussi simple que cela.


Dites à la Commission de cesser de faire le sale boulot de Monsanto et compagnie en abandonnant pour de bon la proposition de réautorisation du glyphosate.   



Plus d’informations